Avec le temps...

Chapelle des Pères de Chavagnes (Construction)

Construction de la Chapelle des Pères de Chavagnes

(Architecte: Laurentin)

 

 (Photos prises par les Pères de Chavagnes entre 1946 et 1957) 

 

La très belle chapelle des Pères de Chavagnes fut construite une petite dizaine d'années après celle du Sacré Coeur de Cholet qui inspira les Pères de Chavagnes. Le point commun en est l'utilisation de la brique.Il y eut à ce sujet un vif débat entre le Supérieur Général de la Congrégation qui voulait éviter à tous prix une couleur rouge trop accentuée et prônait la couleur rose de Sainte Thérèse, Laurentin lui objectant que la modification de la teinte des briques pourrait entrainer une certaine porosité et exposait l'édifice à l'humidité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographie de l'architecte, Maurice Laurentin (debout, au centre), prise à Plassard, en 1904.

1885-1969

 

(archives de la Vendée)


 

Voici la lettre (du père Guibert?) à Maurice Laurentin,

à l'origine d'une correspondance où se négocient les traits majeurs de la future chapelle. Le Supérieur Général étant à l'époque le Père Landais

 

 

15 mai 1942, Sainte Marie, Chavagnes-en-Paillers, Vendée

 

Monsieur l'achitecte,

 

Voici déjà une quinzaine de jours que nous avons eu le plaisir de recevoir vos prévisions, et, il me semble que vous avez droit à nos premières impressions. Je me permets de vous révéler les réactions diverses.

1- La plupart de Pères, sinon tous (sauf le T. R. Père général) trouvent la chapelle trop courte d'une travée au moins.

2-  La place des professeurs est à prévoir en dehors du chemin de la sacristie et probablement en dehors du choeur, donc dans la chapelle, derrière les élèves.

3- L'autel-table, pas accepté du T. R. Père Général qui demande de la repousser dans le choeur.

4- Cet autel repoussé ne sera pas suffisamment visible des auditeurs de la tribune filant le long du côté gauche de la chapelle (en regardant le choeur).

5- Il faudrait garder ce vaste choeur.

6- Grand peur que les lignes toutes verticales du côté ne soient trop en désaccord avec les lègères horizontales - ogivales - verticales du côté gauche.

7- Le T. R. Père Général trouve "effrayant" les dimensions des vitraux (côté droit): épaisseur de ces vitraux? sujets à courant d'air car "difficilers à sceller" - soutenus par des meneaux qui paraissent au T. R. Père Général bien grêles.

8- Tous seraient pour la suppression de l'ouverture et de l'escalier ( pour élèves en récréation) au coin gauche de la chapelle.

9- Ce coin serait fermé et pour obtenir plus d'espace dans la chapelle actuelle transformé en salle, l'escalier destiné aux visiteurs voulant monter à la tribune, serait treporté à ce coin gauche de la chapelle; je précise, à l'extrémité du couloir passant sous le clocher et communiquant avec les autels latéraux.

10- Objection du Père Supérieur (le P. Guibert) les briques à l'inttérieur ne risquent-elles pas de donner une teinte rouge trop forte, à une chapelle que l'on rêvait blanche et bleue?( Les vitraux pourraient donner la teinte bleue, les murs, la teinte blanche?) Cette dernière phrase a été rayée.

Alors la brique peut-elle avoir une teinte rose et non rouge? Adjectifs soulignés. ce seraient les couleurs de Sainte Thérèse et de la Vierge Marie.

11- Conséquence du 6ème: vous serait-il possible de nous fournir un croquis exact et en perspective de l'aspect intérieur de la chapelle? Nous n'avons pas la vision du choeur.

12- Ne pourrions-nous pas déjà passer à la commande ou à l'achat des briques (très roses)?

 

*

 

   Le problème de la couleur des briques, de leur éventuelle fragilité et de leur  porosité en cas de modication sera posé à maintes reprises par la suite: 2 novembre 46, 23 juillet 46, , 31 mars 47, plus la référence à l'église Sainte Thérèse de Nantes.

 

*

 

Le volumineux dossier de la construction de la chapelle se trouve aux archives Laurentin de Cholet.

Réf.: 3J717.



03/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour