Avec le temps...

Guesdon (Marie-Joseph)....... 1852-1939

     Marie-Joseph Guesdon (1852-1939),
             un missionnaire vendéen d'exception

 

Archives des Missions étrangères

Bibliographie de Joseph Guesdon (p. 21 et 22)

A venir: mise en page améliorée et nombreux liens avec d'autres sites

Pistes provisoires pour une biographie.
Synthèse de 3 fiches d'origines très différentes, à compléter, à corriger, à préciser...

(Recherches réalisées par Jean-Pierre Rouillon et Joseph Laporte. Si vous avez des informations complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter par l'intermédiaire de l'adresse du blog. Voir en bas de page)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

20 janvier 1852: naissance à Palluau, d'une famille de 4 enfants.

1854: la famille déménage à Pouzauges.
Le père est huissier (voir les Archives départementales de la Vendée, liste nominative des habitants de Pouzauges, année 1856, page 12)

1869: après des études au petit séminaire des sables-d'Olonne, il entre au séminaire de Luçon.

1872: il reçoit les ordres mineurs. Départ pour Paris (Les Missions étrangères)
Composition d'un des chants les plus connus du répertoire de la Société des Missions étrangères, le Gai Bonjour.

19 septembre 1874: il est ordonné prêtre

1874-1875?: arrivée au Cambodge à 23 ans

1875? : "la même année, il a des problèmes en raison de son combat contre des pratiques esclavagistes" (Bayon)

 Après une année d'étude de la langue viêtnamienne, on lui confie de 1876 à 1879, la chrétienté viêtnamienne de Chava dans la partie de la mission relevant politiquement de la Cochinchine. Il devient professeur au séminaire de Culao Gieng. De 1880 à 1881, il est chargé à Phnom-Penh de la paroisse de l'Immaculée-Conception (Hoa-Lang), qui devient paroisse cathédrale et résidence épiscopale en 1883. Il en construit l'église. C'est lors de son passage à Hoa-Lang que Marie-Joseph Guesdon commence à se passionner pour la langue et la culture khmères. Débuts en photographie?

1881: il est exclus de la Mission du Cambodge

1881-1883?: il passe les 2 années suivantes à Hong-Kong, s'investissant dans la traduction d'un dictionnaire Khmer-latin en khmer-français

(Après un court séjour à Hong-Kong, il est envoyé en 1882 dans le vicariat apostolique de la  "Cochinchine septentrionale" (Hué))


1883: il revient au Cambodge et complète un volumineux dictionnaire khmer-français de 3600 pages.

1883? Il est en conflit avec ses supérieurs parce qu'il cherche à collecter de l'argent en dehors de la communauté chrétienne blanche pour la construction d'un hôpital à Phnom-Pen Il n'y a pas encore d'hôpital dans cette ville).

(1882 ou 1886?: il quitte l'ordre des Missions Etrangères?).

Il se consacre désormais au Cambodge. Installé en août 1882 dans la pagode de Khen Soaï, près d'une communauté chrétienne tenue par son ami Jean Lazare. Il travaille à la traduction en français d'un dictionnaire Khmer-Latin.

 (C'est alors qu'il quitte la Société des Missions Etrangères et retourne au Cambodge?). Il y séjourne jusqu'en 1888, étudiant les caractères khmers, rassemblant une quantité de manuscrits cambodgiens et même laotiens. Il compose un Dictionnaire complet Français-Cambodgien (Prix de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres en 1932).

En 1886, M. Piquet, Résident général, le charge de dresser la carte du Cambodge, et de parcourir les provinces révoltées. Il relève le cours des affluents du Grand Lac, gagne Kratié, Sambok, Sambor, et termine sa mission dans la région de Phnong.


Le Conseil colonial s'intéresse à ses travaux. Il demande l'aide du Gouvernement général: 300 piastres. Il achète des livres khmers et pourvoit à l'entretien de quelques lettrés. Il se procure des ouvrages d'E. Aymonnier (Le grand Dictionnaire cambodgien et ses Textes khmers. Il manifeste son intention de s'installer près d'une bonzerie et d'occuper à son travail 2 ou 3 lettrés.

1888: retour en France.

En 1888, il rentre en France. Il rédige alors la carte du Cambodge avec une toponymie en caractères cambodgiens.


1892
En 1892, il retourne au Cambodge, mais malade, doit rentrer en France la même année. En 1892-1893, après un professorat au Collège ST. Sauveur de St. Germain-en Laye, il part à la maison de Nazareth à Hong-Kong, où il publie plusieurs livres en khmer pour son ancienne mission.

1894
 In 1894, Joseph Guesdon cast in paris his oown Cambodian types, and for more than ten years he regularly published Cambodian books: classical or "modern" litterature as welle as catholic prayers translated etc., with the publishing house Plon-Nourrit. (Seon  Chee Tham, Essays on litterature and society in southest Asia, P. 76, google books)

1899 ?
The history of Bible translation into Khmer is as follows: at the end of the nineteenth century, French priest Jean-Marie Guesdon, one of the first missionaries in Cambodia, translated passages from the Gospels and from the Catholic church liturgy.
In 1899 the Gospel of Luke was the first Portion to be published.
(http://www.biblesociety.org/old/wr_333/wr_333.htm#Bible%20Came)

1900
En 1900, de retour en France, et incardiné au diocèse de Paris, il consacre son temps libre, à l'étude de la langue et de la culture cambodgiennes. Resté en liaison constante avec ses anciens confrères ceux-ci lui transmettent des documents par colis postaux. Avec la maison d'édition Plon & Nourrit de Paris, il entreprend la publication de textes khmers, créant pour cela, et à ses frais, de nouveaux types mobiles de caractères cambodgiens. Il fait l'analyse et la critique de sutras, recueille plus de 600 proverbes ; il s'intéresse aux inscriptions lapidaires, publie trente-sept ouvrages de contes, et des livres concernant l'éducation, et le bouddhisme.

Première carte du Cambodge, en Cambodgien.

1920
 Critique de G. Coedes dans le Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient, année 1920, vol. 20, n° 20, pp. 57-66:
"Ce dictionnaire, qui contient d'excellentes choses et qui est basé sur un minutieux dépouillement d'une littérature fastidieuse que peu de gens auront le courage de refaire, me rappelle tel monument khmer envahi par la forêt, dont le plan et les lignes n'apparaissent que peu à peu sous le coupe-coupe des débroussailleurs. L'ouvrage du P. Guesdon ne deviendra vraiment digne du corps savant sous les auspices duquel il est publié, que le jour où l'auteur se sera décidé à en élaguer les doublets fautifs et les rapprochements étymologiques douteux ou fantaisistes qui l'encombrent comme d'une folle végétation."

1924
En 1924, il s'adonne à l'étude de la langue laotienne pour laquelle il compose des caractères typographiques.

1932
Son Dictionnaire Français-Cambodgien  est proposé en 1932, pour le prix de l'Académie des Inscriptions.
Il travaille en liaison constante avec l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, et l'Ecole Française d'Extrême Orient à laquelle il lègue ses manuscrits.

1939
 Il décède à Paris le 31 octobre 1939


Pistes de réflexion

Guesdon a une vision d'ensemble de la littérature khmère traditionnelle. Il classe les oeuvres du 16ème, 17ème, 18ème et 19ème siècle en 3 catégories:
- Les ouvrages doctrinaux (Satras tes (tesna))
- Les ouvrages plaisants (Satras Ibeng)
- Les ouvrages techniques (Tamras ou Kbuon): médecine, astrologie, magie, architecture.

Manuscrits et documents

Tous les manuscrits de la collection Guesdon sont conservés à la Librairie de l'Ecole française d'Extrême-Orient de Paris.
Voir aussi à La CEDRASEMI Librairie (Centre de documentation et recherche sur l'Asie du Sud-Est) de Paris, hébergée par l'Université de Nice.

Notice bibliographique :

- Missions Catholiques 1889 : 221-400 [Notes sur sa carte du Cambodge].

- " Nokor khmèr lok Kédong maha sangrâc bàn tomnip chnàm Kristang 1900 " / [carte du royaume du Cambodge, faite en l'année chrétienne 1900. - Paris : chez l'auteur, 1900]. Première carte du Cambodge, en cambodgien; conservée à l'EFEO.
 
- Manuel français-cambodgien.  Paris : Plon-Nourrit, 1904, 740p.

- Dictionnaire français-khmêr-pali d'après les textes khmers . Paris, 1907 : Plon-Nourrit et Cie, 237 p.
 
- Dictionnaire pali-français. Paris, 1908 : Plon-Nourrit et Cie, 310 p. [ Traduction du "Dictionary of the Pali language" de Robert Cœsar Childers.]
 
- « La Littérature khmère et le buddhisme » in  Anthropos 1, 1906 : 91-109 & 278-295.

- « Réach Kol : analyse et critique du poème khmêr » in Anthropos 1, 1906 : 804-817.

- Dictionnaire cambodgien-français. Paris : Plon-Nourrit et Cie, 1915, 928 p (3 vol.).
 
- Dictionnaire français-cambodgien. Paris, Plon, 1931 : 1982 p (2 vol.).1889 : 221-400 [Notes sur sa carte du Cambodge].

- " Nokor khmèr lok Kédong maha sangrâc bàn tomnip chnàm Kristang 1900 " / [carte du royaume du Cambodge, faite en l'année chrétienne 1900. - Paris : chez l'auteur, 1900]. Première carte du Cambodge, en cambodgien; conservée à l'EFEO.
 
- Manuel français-cambodgien.  Paris : Plon-Nourrit, 1904, 740p.

- Dictionnaire français-khmêr-pali d'après les textes khmers . Paris, 1907 : Plon-Nourrit et Cie, 237 p.
 
- Dictionnaire pali-français. Paris, 1908 : Plon-Nourrit et Cie, 310 p. [ Traduction du "Dictionary of the Pali language" de Robert Cœsar Childers.]
 
- « La Littérature khmère et le buddhisme » in  Anthropos 1, 1906 : 91-109 & 278-295.

- « Réach Kol : analyse et critique du poème khmêr » in Anthropos 1, 1906 : 804-817.

- Dictionnaire cambodgien-français. Paris : Plon-Nourrit et Cie, 1915, 928 p (3 vol.).
 
- Dictionnaire français-cambodgien. Paris, Plon, 1931 : 1982 p (2 vol.).

[source : Archives des Missions étrangères - http://archivesmep.mepasie.org ]

Musique
Composition d'un des chants les plus connus des Missions Etrangères, Le gai bonjour.
Cantate de sainte Thérèse de Lisieux, publiée dans les Echos Missionnaires en avril 1945.

Photographies
Chercher dans la liste de l'ouvrage suivant:
Des photographies en Indochine (Ed. Franchini etc...)
Association des amis du vieux Hué (CD-Rom de 5000 photos)

                                                                              Cartographie
Première carte du Cambodge en cambodgien (conservée à l'EFEO, Ecole Française d'Extrême-Orient)


Consulter en ligne
Dictionnaire cambodgien-français (1930)
1915:Etude critique du dictionnaire de Guesdon par le Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient:
1920: Etude critique du dictionnaire Cambodgien-français de Guesdon, par G. Coedes (Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-orient, Année 1920, Volume 20, pp. 57-66)
1925: Etude critique du dictionnaire:
1943: Bulletin de l'ecole française d'Extrême-Orient: objets du Père Guesdon faisant l'ojet d'une exposition en 1943 (aller à la page 172)

Bayonpearnik (Fiche biographique de Khing Hoc Dy, chercheur au CNRS, traduite en anglais)
Takeo Children Community
Archives Missions Etrangères (Infos diverses)
Littérature Bouddhiste (page 6 pour le Père Guesdon)


Sources principales
Khing Hoc Dy (voir site Bayonpeak ci-dessus)
Musée Guimet

                                        

A suivre, à préciser ou à modifier



26/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour