Avec le temps...

Documents anciens (18ème...)

Lettres


1- Pierre Moquet de la Gerverie

 

Pierre Moquet à la Gerverie, maçon, à son fils Pierre Moquet au village de la Clételais à Saint-Etienne de Montluc, 28 avril 1790

 

   Mon cher fils j'ai été bien affligé de ne me pas trouver à la maison à ton départ mais quoiqu'éloigné de moi je te vois toujours en esprit tu n'as que faire d'être inquiet de nos affaires à l'égard des ???? de taillis que nous avons faits Droneau et moi nos affaires ont très bien été. c'est moi qui ai été les faire vérifier à Fontenay...très bien.... je te prie de te bien comporter fais en sorte d'apprendre à écrire et lire et aussi les règles si tu peux trouver le moyen prie Julien ... de t'en montrer quelqu'une. car je vois que si Dieu nous garde ce sera une ouvrage pour moi une autre fois...qui veut dire une autre année je te prie de m'écrire à la prochaine fois qu'il en viendra quelqu'un de vous autre ici soit Julien soit Joseph soit Jean je te prie de m'envoyer de tes nouvelles marque moi par écrit si tu gagnes quelque... qu'il te donne par jour je serai..;

 

 

2

A Louis Piveteau de Boisse

 

( A le père?) Louis Pifteau de Boisse paroisse de Saint-Georges près Montaigu en le Poitou

 

Ma très chère mère je vous fais bien mes assurance de respect je vous souhaite votre santé pareille à la mienne et de mes frères et soeurs je vous marque nous allons partir le quatorze du mois d'octobre mille sept cent quatre vingt onze mais je vous (dis?) que mon frère reste à la ... Nous lui avons cherché de l'ouvrage

 

Chère mère je vous

tout l'argent qu'il a emporté à notre perte fais le venir  notre profit



01/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour